Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-04-05T14:10:00+02:00

Loca loca loca.......

Publié par Noémie

Qui n’a jamais constaté qu’un fruit arrivé à maturité sur l’arbre était bien plus savoureux qu’un autre fruit ayant dû murir dans le camion de transport ? Qui n’a jamais entendu parler de ces associations de producteurs locaux qui vendent des produits frais et de saison ?

 

C’est ce que nos ancêtres auraient simplement appelé le «bon sens» : consommons les fruits et légumes frais de saison, si possible bio.

Plusieurs avantages à cela : les produits sont meilleurs, le transport est considérablement réduit, les chaines de distribution également, au profit des producteurs locaux.

Le bien-être de chacun conduit alors au bien-être de tous.

 

Voilà le raisonnement qui a conduit Julie Ducret à imaginer, concevoir et développer Pulpe de Vie.

Cette marque joyeuse aux vrais morceaux de vie ne fait pas que donner le sourire à notre peau, elle agit pour l’environnement.

Depuis la production des fruits jusqu’à la mise en beauté des produits, MyAbeille, égérie de Pulpe de Vie, ne butine que dans la région PACA et en Corse.

 

Dans le respect du rythme des saisons, MyAbeille achète les fruits directement aux producteurs, puis les fait transformer dans les Alpes de Haute Provence, colore les produits avec les ocres naturels du Lubéron et enfin, assemble le tout à La Fare-les-Oliviers, près d’Aix en Provence.

 

Toutes les étapes se font à côté de chez elle puisque la ruche a élu domicile à Marseille.

 

www.pulpedevie.fr

 

Locavore Kesaco?

 

Le terme «locavore» a été inventé par Jessica Prentice de San Francisco en 2005 à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement.

Elle proposait aux résidents locaux d’essayer de manger seulement les aliments cultivés ou produits à l’intérieur d’un rayon de 160 kilomètres (le fameux «100-mile-diet»). Véritable révolution du mode de consommation quand on sait, qu’en moyenne, les aliments venant remplir les assiettes des Américains ont parcouru plus de 2000 km. Par extension, aujourd’hui, on qualifie de «locavore» toutes les initiatives de consommation locales, que ce soit dans l’habillement ou dans les cosmétiques.

 

L’adjectif locavore est entré dans le Larousse - édition 2010.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog